Après avoir passé l'enfance dans les coulisses des théâtres où jouait sa mère, Cyrille Gallais passe une partie de son adolescence à écrire des chansons... Puis il s’inscrit à de nombreux tremplins dans sa région (Poitou-Charentes) et à Paris où il se produit, notamment, au Trianon, au Théâtre Essaïon, au Canotier de la Butte et à l'Olympia (Rose d’or 2005). En parallèle Cyrille poursuit ses études en communication événementielle et se lance dans l’organisation d'un festival réunissant toutes les générations autour de la Chanson française : « Chanson en fête ».  Il y aura 8 éditions (2001-2007) en Charente avec Richard Anthony et Jean-Jacques Debout comme parrains et la venue de nombreux artistes de tous horizons. C’est d'ailleurs ainsi que Cyrille rencontre Laurent Esteva qui deviendra son pianiste et son complice de scène. C’est avec lui qu'il enregistre son premier album studio «Petites bêtes » (2004).

L
A la fin de ses études Cyrille travaille dans la communication événementielle et audiovisuelle pour différentes entreprises et institutions tout en gardant un pied sur scène et une passion intacte pour le spectacle. Chaque week-end il se produit avec ses musiciens sur scène (de Toulouse à Nantes, en passant par Bordeaux et bien sûr la Charente). La scène lui permet de faire de belles rencontres dont celle avec l’accordéoniste Sébastien Farge. C’est avec lui et Laurent Esteva que Cyrille enregistre ses derniers albums : "Le dessein" puis, en 2017, un coffret anniversaire  "Live & Studio" (EPM Musique/Universal).  Une autre rencontre  marquera sa jeune vie d'artiste, celle avec Annie Cordy ! En 2015 elle enregistre, en duo avec lui, le titre "L'indifférence" (G. Bécaud - M. Vidalin).

 

Ayant toujours une caméra dans ses bagages, Cyrille a l'habitude de filmer ce qu'il voit autour de lui. Peu à peu il laisse le micro pour se consacrer principalement à la réalisation de films et portraits vidéos sur le monde du spectacle mais aussi sur les femmes et hommes de l'ombre de tous horizons. En 2019, il crée d'ailleurs sa propre structure (ReGarder SAS) pour mettre en lumière ces parcours de vie afin de valoriser l'humain et enrichir la mémoire et le patrimoine sous toutes ses formes.